Avec vous depuis plus de 45 ans

Glossaire Jeûne Thérapeutique

Pour la majorité d’entre nous, le jeûne thérapeutique demeure un sujet sur lequel nous avons peu d’informations. Si vous souhaitez parfaire vos connaissances sur le sujet ou débuter votre apprentissage en la matière, jetez un coup  d’oeil à un glossaire qui regroupe les principaux termes utilisés dans le jargon du jeûne thérapeutique. Ainsi, vous serez en mesure de mieux comprendre la démarche thérapeutique du jeûne et de savoir si elle est vraiment faite pour vous.

Affamement (starvation) : Terme parfois utilisé comme synonyme de jeûne

Diète : La diète est un régime prescrit à titre thérapeutique, hygiénique ou prophylactique, et est parfois synonyme de jeûne.

Diète à très basse teneur en calorie (very low calorie diet -VLCD) : Régime qui apporte de 220 à 800 kcal/jour, quelle que soit la nature des nutriments apportés

Diététique : Ensemble des règles d’hygiène alimentaire fondées sur l’étude du pouvoir calorifique et de la valeur nutritive des aliments. Elle permet d’établir le régime alimentaire approprié à chacun. L’adjectif est relatif à un régime alimentaire propre à conserver ou à retrouver une bonne santé.

Fast (fasting) : Terme anglophone désignant le jeûne.

Jeûne : Pratiqué depuis des centaines d’années pour la santé ou par conviction religieuse ou spirituelle, le jeûne est une privation ou abstention alimentaire, partielle ou totale, à l’exception le plus souvent d’eau, pendant une période donnée.

Jeûne à base de jus (juice fasting) : Ce jeûne modifié inclut la consommation de jus de fruits et de légumes selon des formules diverses et variées. 

Jeûne Buchinger : Créé par le Dr Otto Buchinger, ce type de jeûne est une abstention d’aliments solides, avec ingestion de bouillon de légumes et de jus de fruits pour un apport calorique qui ne dépasse pas 250 kcal/jour.

Jeûne intermittent : Aussi appelé alternate-day fasting (ADF), le jeûne intermittent est un régime alimentaire qui consiste à jeûner partiellement ou totalement un jour sur deux.

Jeûne modifié (modified fast) : Le jeûne modifié fait référence soit au jeûne protéiné, soit au jeune à très basse teneur en calories (very low calorie diet), soit au jeûne Buchinger.

Jeûne protéiné : Jeûne qui apporte en quantité adéquate les éléments nutritionnels essentiels comme les protéines, les vitamines et les sels minéraux, sous forme naturelle ou à base de compléments alimentaires, tout en y restreignant drastiquement l’apport calorique, de 220 à 600 kcal/jour. 

Jeûne sec (jeûne absolu) :  Ce type de jeûne consiste en une privation ou abstention totale d’aliments solides, liquides, de jus, et d’eau.

Jeûne total, complet ou hydrique : Comparable au jeûne absolu, le jeûne total est une privation ou abstention alimentaire totale, à l’exception de l’eau, qui fait référence à un affamement thérapeutique (therapeutic starvation), soit jeûne hygiéniste (water-only fasting), soit à la fasting diet therapy.

Monodiète : Diète composée d’un seul aliment ou d’un seul groupe d’aliments. Elle peut être stricte ou variée.

Prophylactique : Relié à la prophylaxie, ensemble de moyens médicaux mis en place pour empêcher l’apparition, l’aggravation ou l’extension de maladie.

Restriction calorique (RC) : Diminution significative des apports caloriques habituellement ingérés (à partir et au-delà de 30 % de la ration calorique habituelle). 

Thérapeutique : Ensemble des moyens conçus pour lutter contre les maladies, pour rétablir et préserver la santé. Il s’agit également d’une branche de la médecine qui étudie, enseigne la manière de traiter les maladies et les moyens pour guérir et soulager les malades

Végétalisme (vegan) : Aussi appelée diète végétalienne, le végétalisme consiste à éliminer tous les aliments d’origine animale : viande, poisson, crustacés, oeufs, produits laitiers et miel. Le végétalisme est surtout pratiqué pour des raisons éthiques, de santé et écologique, il est considéré davantage comme un style de vie, que comme un régime.

Végétarisme : Diète qui exclut la consommation de chair animale, sans exclure certains produits issus du règne animal comme les produits laitiers, les œufs, le miel (correspond habituellement à l’ovo-lacto-végétarisme). Il existe également plusieurs distinctions : exclusion de tout produit issu de l’exploitation animale et consommation de produits végétaux uniquement dans le végétalisme (vegan), consommation de poissons et fruits de mer dans le piscivégétarisme, de volailles dans le pollovégétarisme, etc.

Vous avez des questions ou vous souhaitez discuter

Nous sommes là pour vous aider.

(819) 816-6292 Contactez-nous Messenger

Clients satisfaits

Je dois dire que dans ma vie trépidante, mon corps a longtemps été le grand oublié! C’est la maladie qui m’a forcée d’apprendre les limites et besoins de mon corps. La maladie ou le « mal a dit », a été porteur d’un message vital : un appel criant à redonner à mon corps ses lettres de noblesse.

Cathia Leduc

Des vacances de rêve… Je me suis retrouvée avec une énergie physique et intellectuelle incomparable avant mon arrivée. Mais la situation la plus particulière, c’est d’avoir retrouvé une acuité intellectuelle que je ne me connaissais pas, une confiance en moi et une joie de vivre indescriptible.

Denise Nault

Voir tous les témoignages